Chat avec le coryza

Traitement du coryza du chat santé

VOICI CE QU’IL FAUT FAIRE LORSQUE VOTRE CHAT A LA GRIPPE (CORYZA)

Lorsque mon animal semble se sentir mal, que dois-je faire ?

Votre chat pourrait-il avoir un rhume ?

Malheureusement, les chats peuvent attraper un rhume, mais il est difficile de le savoir. Donc si vous n’êtes pas sûr, vous n’êtes pas seul. 

Il a fallu à un éleveur des semaines de temps et encore plus de déchirement pour réaliser qu’il était confronté à une épidémie mortelle de Coryza au sein de sa communauté de chats de ferme.

Gilles a de nombreux chats dans sa ferme. Et même s’ils ne sont pas vraiment des chats domestiques, ils restent ses animaux de compagnie. Inutile donc de dire qu’il a été très inquiet lorsqu’il a commencé à en perdre.

Un par un, ils se séparaient de la bergerie et trouvaient un endroit tranquille pour passer leurs derniers instants.

Dans les jours qui ont précédé leur mort, Gilles a remarqué que ses chats présentaient des signes de maladie. Mais il ne savait pas à quel point c’était grave jusqu’à ce qu’il commence à les perdre. Pour lui, il s’agissait simplement d’un rhume qui passerait probablement en quelques jours. Il avait raison pour le rhume, mais ça ne passerait pas…

C’est l’un des aspects les plus difficiles du métier de propriétaire d’animaux. Nos animaux ne peuvent pas parler et dire qu’ils sont malades. Et quand ils sont malades, ils ne peuvent pas nous dire si ces éternuements sont le signe d’une urgence.

C’est à nous, propriétaires d’animaux, de nous tenir informés, afin de pouvoir remarquer les signes subtils de maladies qui pourraient être mortelles.

QU’EST-CE QUE LE CORYZA AIGU ?

Le coryza aigu décrit l’apparition soudaine d’une inflammation de la muqueuse nasale, en particulier lorsqu’elle est causée par un rhume ou une grippe.

QU’EST-CE QUE LE CORYZA CHRONIQUE ?

Le coryza chronique survient lorsque les symptômes de l’inflammation du nez ne disparaissent pas. Elle peut provenir d’une cause génétique ou être causé par des allergies, une infection ou une carence nutritionnelle.

QUELLES SONT LES CAUSES COURANTES DU CORYZA AIGU ?

Si votre chat se met soudainement à éternuer et à avoir le nez qui coule en permanence, il s’agit d’un coryza aigu. Tout comme chez l’homme, ce phénomène n’est généralement pas spontané. Il y a une raison pour laquelle votre chat se sent mal, et cette raison est probablement un virus. Il existe 3 virus qui peuvent provoquent le coryza chez les chats.

Les chats de Gilles étaient atteints de l’un de ces virus, mais il a fallu un certain temps avant qu’il ne sache de quel virus il s’agissait.

CORYZA ET RHINOTRACHÉITE VIRALE FÉLINE (RVF)

La rhinotrachéite virale féline (RVF) est le type d’infection respiratoire le plus courant chez les chats. Il s’agit d’une forme d’herpèsvirus qui n’est contagieuse que chez les chats. Elle se transmet par contact direct avec un chat infecté.

Comme la plupart des formes d’herpès, la RVF n’est pas une maladie sexuellement transmissible. Elle se propage lorsqu’un chat est en contact direct avec les fluides corporels d’un chat infecté. Cela peut se produire lors d’un combat entre chats, d’une séance de toilettage ou du partage des mêmes jouets.

Le RVF peut rester inactif jusqu’à ce que le stress déclenche une épidémie. Le virus est très contagieux lorsqu’un chat est en proie à une épidémie.

CORYZA ET CALICIVIRUS

Le calicivirus félin est une autre infection respiratoire courante que les chats peuvent contracter. Celle-ci peut être assez grave car elle s’attaque également à la bouche, à la langue, aux intestins et au système musculo-squelettique.

Il existe un vaccin pour aider à prévenir la calicivirose, mais elle se propage quand même dans la communauté féline. Elle est plus fréquente là où il y a un grand nombre de chats. N’importe quel chat peut attraper le calicivirus, en particulier les chats non vaccinés, mais il est plus fréquent chez les chatons de moins de six semaines.

H1N1 ET CORYZA

Vous souvenez-vous du virus H1N1 qui s’est propagé dans la population humaine il y a quelques années ? Beaucoup l’ont appelé « grippe porcine » et beaucoup de gens se sont sentis très mal.

Eh bien, les chats peuvent eux aussi attraper le virus H1N1.

Le coryza est un symptôme du H1N1, qui est une variante du virus de la grippe, et il est également contagieux pour les humains, les chiens et les furets. Par conséquent, si votre chat tombe malade, assurez-vous de le faire soigner immédiatement avant que la maladie ne se propage dans toute la maison.

Bien que cette grippe ne soit pas l’épidémie qu’elle a connue en 2009, elle continue de se propager dans le monde entier.

SYMPTÔMES DU CORYZA (RHUME DES CHATS)

Les symptômes du coryza peuvent varier, mais ils comprennent souvent un écoulement nasal, une congestion et des éternuements. Il peut être évident que les symptômes sont soudains (semblent apparaître de nulle part) ou chroniques (se développent au fil du temps et restent). Les symptômes aigus peuvent être plus préoccupants car ils peuvent être le signe d’une infection virale, comme le H1N1, le RVF ou le calicivirus.

SYMPTÔMES DU FVR

Le virus FVR est une forme d’herpès qui ne touche que les chats. Il s’agit du type d’infection des voies respiratoires supérieures le plus courant chez les chats. Une fois qu’un chat est infecté par le RVF, il y a généralement une période d’incubation de 2 à 5 jours avant l’apparition des symptômes. Les symptômes de la RVF ressemblent à ceux d’un rhume typique, vous pouvez donc vous attendre à de nombreux éternuements et à un larmoiement, en plus d’autres symptômes uniques :

  • Perte d’appétit
  • Écoulement des yeux
  • Écoulement nasal
  • Fièvre
  • Léthargie
  • Éternuements (souvent soudains et incontrôlables)
  • Spasmes des paupières pouvant entraîner la fermeture de l’œil (blépharospasme)
  • Conjonctivite
  • Inflammation de la cornée (kératite).

SYMPTÔMES DU CALICIVIRUS

Le calicivirus étant une maladie respiratoire, le coryza est souvent la première chose que les propriétaires d’animaux remarquent. C’est l’écoulement nasal et les éternuements qui sont souvent les premiers signes que votre chat est malade. Voici d’autres symptômes à surveiller :

  • Perte d’appétit
  • Écoulement des yeux
  • Écoulement nasal
  • Fièvre
  • Ulcères sur la langue, palais dur
  • Pneumonie
  • Respiration difficile après l’apparition d’une pneumonie
  • Arthrite (inflammation des articulations)
  • Boiterie
  • Marche douloureuse
  • Saignement à différents endroits

SYMPTÔMES DU H1N1

Le virus H1N1 peut être difficile à diagnostiquer car il est possible qu’un chat infecté ne présente aucun signe de maladie. Chez d’autres, les symptômes vont de légers à graves. Voici les principaux symptômes courants à rechercher :

  • Perte d’appétit
  • Écoulement des yeux
  • Écoulement nasal
  • Fièvre
  • Toux
  • Éternuement
  • Léthargie
  • Respiration laborieuse

QUELLE EST LA DURÉE DU RHUME DES CHATS ?

Que le rhume du chat soit chronique ou aigu, les symptômes de la grippe (coryza) dureront probablement jusqu’à ce que le chat reçoive un traitement ou qu’il soit débarrassé de sa cause (dans le cas d’une allergie). Si le chat est atteint de RVF, le coryza durera soit jusqu’à la fin de l’épidémie, soit jusqu’à ce que le chat reçoive un traitement.

Il est important de savoir pourquoi votre chat présente des symptômes grippaux car – comme Gilles l’a appris – certaines causes peuvent être mortelles. Une fois que vous savez pourquoi votre chat a le nez qui coule, vous pouvez commencer le traitement.

COMMENT TRAITER UN CHAT ENRHUMÉ (CORYZA)

Le traitement du coryza chez le chat (chat enrhumé) peut dépendre de sa cause. Si vous pensez que votre chat est atteint d’un virus H1N1 ou d’un calicivirus, il est préférable de demander une intervention médicale car ces virus peuvent être mortels. Les remèdes naturels peuvent être efficaces dans presque tous les cas de coryza, mais le choix de l’homéopathie ou de la médecine traditionnelle dépendra largement de votre niveau de confort.

QUE FAIRE EN CAS DE GRIPPE DU CHAT CHEZ UN CHATON ?

Tout comme les bébés humains, les chatons sont plus sensibles aux maladies que les chats plus âgés dont le système immunitaire est mieux développé. Et lorsqu’ils tombent malades, cela peut être grave.

Il est important de garder un œil sur la portée et de surveiller les symptômes du coryza. Si vous remarquez que vos chatons ont les yeux et le nez qui coulent, n’attendez pas. Commencez le traitement dès que possible pour éviter que les chats ne deviennent plus malades.

Si les chatons ont déjà été sevrés, séparez ceux qui présentent des signes de maladie. Vous éviterez ainsi que la maladie ne se propage à toute la portée.

S’ils n’ont pas encore été sevrés, il se peut que vous ne puissiez pas faire grand-chose contre la propagation du coryza. À ce stade, ils doivent rester en contact étroit les uns avec les autres et avec leur mère. La seule exception est le cas où l’un des chatons présente des signes de maladie grave. Dans ce cas, vous pouvez discuter avec votre vétérinaire d’un plan de traitement impliquant le biberon.

PRODUITS HOMÉOPATHIQUES POUR LES CHATS ENRHUMÉS (CORYZA)

Lorsque Gilles a réalisé qu’il y avait un problème avec ses chats de ferme, il nous a appelés. Il était désespéré car non seulement il avait déjà perdu des chats à cause de cette maladie, mais maintenant son chat préféré montrait des signes de coryza.

Il ne pouvait pas en perdre un autre. Surtout pas celui-là…

C’est alors qu’il nous a appelé.

Notre homéopathe Denyse a écouté l’histoire de Gilles et a tout appris sur ce qui se passait avec ses chats. À partir de là, elle a recommandé quelques-uns de nos produits pour aider à ramener tous ses chats à un état de bonne santé.

Le plan consistait à traiter le coryza, ainsi que tout autre déséquilibre dont ses chats pouvaient souffrir. Il s’agissait de renforcer leur système immunitaire tout en traitant les symptômes les plus problématiques.

Avec un système immunitaire plus fort, les chats de Gilles seraient mieux armés pour combattre le virus.

Le plan pour votre chat ne sera peut-être pas le même que celui des chats de Gilles. Nous aimons adopter une approche plus personnalisée du bien-être qui tient compte des facteurs individuels. C’est pourquoi nous proposons deux produits pour le coryza ainsi qu’une myriade de toniques et de probiotiques qui peuvent être pris ensemble pour traiter la santé globale de votre animal.

PRODUITS HOMÉOPATHIQUES CONTRE LE CORYZA

Chez Homeoanimal, nous proposons des produits contre le coryza en deux étapes. Vous pouvez utiliser le premier stade lorsque vous remarquez un écoulement clair ou transparent des yeux ou du nez de votre chat. La deuxième étape est utilisée lorsque l’écoulement est jaune ou verdâtre. Les écoulements jaunes ou verdâtres sont un signe d’infection et nécessitent une approche différente.

TRAITEMENTS MÉDICAUX DU RVF ET DU CORYZA

Il n’existe pas de traitement curatif de la RVF, les interventions médicales se concentrent donc sur le traitement des symptômes de la maladie. Votre vétérinaire évaluera vos chats pour déterminer quels sont les symptômes les plus problématiques et établira un plan de traitement qui pourra faire appel à divers médicaments.

La conjonctivite et la kératite sont souvent traitées avec des médicaments topiques pour les yeux. Les ulcères de la cornée sont attaqués avec un traitement agressif pour éviter des lésions oculaires permanentes. Et si les symptômes oculaires réapparaissent souvent, le vétérinaire peut prescrire des gouttes oculaires antivirales.

Dans les cas graves ou lorsque le félin infecté est un chaton, le vétérinaire peut prescrire des médicaments antibactériens à large spectre pour aider à prévenir les infections bactériennes secondaires.

TRAITEMENTS MÉDICAUX DU CALICIVIRUS ET DU CORYZA

Le calicivirus peut provoquer une pneumonie, qui peut entraîner la mort, il est donc important de consulter si votre chat semble très malade. Si le chat souffre de pneumonie, il peut être nécessaire de l’hospitaliser. 

Malheureusement, les médicaments antiviraux ne se sont pas révélés efficaces contre le calicivirus. Les médicaments que votre animal recevra dépendront des symptômes qu’il présente. Un vétérinaire peut utiliser une pommade ophtalmique antibiotique pour traiter les infections bactériennes secondaires à l’origine de la conjonctivite. Si votre chat présente d’autres signes d’infection bactérienne, votre vétérinaire lui prescrira des antibiotiques par voie orale. Et si votre chat semble avoir du mal à se tenir debout ou éprouve des douleurs évidentes dues à l’arthrite, votre vétérinaire pourra lui recommander des analgésiques pour améliorer son confort.

TRAITEMENTS MÉDICAUX DU H1N1 ET DU CORYZA

Malheureusement, les traitements médicaux pour ce type de grippe du chat sont limités. Si votre chat souffre d’une infection bactérienne secondaire, votre vétérinaire le traitera avec des antibiotiques. Si le chat est déshydraté, le vétérinaire peut lui administrer une thérapie par les fluides pour l’aider à s’hydrater.

DOIS-JE M’INQUIÉTER DU CORYZA ?

Comme nous l’avons tous appris de Gilles, le coryza peut être le signe de problèmes de santé graves, voire mortels. Par conséquent, si votre chat présente des écoulements nasaux et oculaires, soyez attentif à ce qui se passe.

Jetez un œil aux symptômes associés à chaque virus ci-dessus (FVR, calicivirus ou H1N1) et voyez si vous pouvez réduire la cause du coryza de votre chat.

Consultez votre vétérinaire si votre chat présente des signes d’infection bactérienne ou de pneumonie pouvant mettre sa vie en danger et nécessitant un traitement antibiotique. N’oubliez pas que les méthodes naturelles de traitement du coryza visent à améliorer l’état de santé général du chat plutôt qu’à traiter uniquement les symptômes. Tout remède qui peut aider un chat à devenir plus sain peut également réduire la probabilité que le chat connaisse une aggravation de ses symptômes.

Grâce aux seuls produits homéopathiques, Gilles a pu aider son chat préféré à retrouver un état de bien-être. Et cela a bouleversé la santé de toute la ferme.

Aujourd’hui, tous les chats de la ferme sont en pleine forme et Gilles ne pourrait pas être plus heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *